Étant originaires de Lyon, nous nous sommes concentrés sur les activités de canyoning proches de Lyon, et nous ne sommes pas en reste car Lyon et ses environs en regorgent !

Alors où pratiquer le canyoning autour de Lyon ?

Lyon a la chance d’être une ville dynamique économiquement, mais aussi entourée de nombreux joyaux naturels et de nombreux massifs montagneux, du Jura ou des Alpes. Si vous voulez profiter d’une activité de canyoning pour une journée ou une demi-journée, il est très facile de vous rendre dans un des nombreux canyons depuis l’agglomération lyonnaise, en train ou en voiture.

Les canyons les plus proches se retrouvent dans le massif du Bugey dans le département de l’Ain, nous vous en avons listé trois. Par ailleurs, vous trouverez de nombreux canyons un peu plus éloignés mais tout aussi intéressants à découvrir.

Les canyons du massif du Bugey

Les canyons du massif du Bugey sont des canyons relativement aquatiques, les cours d’eau les alimentent toute l’année grâce aux sources qui se faufilent entre les formations calcaires, mais aussi grâce aux précipitations.

Nous avons sélectionné trois différents canyons dont voici les principales caractéristiques. Pour plus de détails, consultez les pages dédiées.

Le canyon du Groin

Le canyon du Groin est un des plus beaux canyons de la région. Il est l’un des plus encaissés et des plus aquatiques. Ce canyon convient aux initiés et aux passionnés de canyoning.La succession de cascades, toboggans mais aussi de siphons et de nombreuses sections de nage en font un parcours technique et physique.

Le site est magique, les couleurs, la lumière, les volumes vont vous émerveiller. En revanche, seul bémol, le canyon peut être impraticable rapidement et est très dépendant des précipitations. Attention aux crues après les averses, et malheureusement, en temps de sécheresse, il est possible que le Groin manque d’eau pour pratiquer.

La meilleure période reste le printemps et parfois l’automne quand il ne pleut pas trop.

Le canyon du Tréfond-Pernaz

Le canyon de Tréfond-Pernaz est un canyon parfait pour s’initier au canyoning. Les obstacles sont progressifs et les difficultés surmontables par les débutants. Il convient également très bien aux enfants, notamment en période estivale.

Son accès est limité dans l’année et vous ne pourrez en profiter qu’au printemps, en été et au début de l’automne. Au mois d’Août, en raison de la sécheresse et pour préserver les écosystèmes, il est fermé au public.

Le canyon de Chaley

Dans la vallée de l’Albarine, le canyon de Chaley est parfait pour une initiation également. Il a la chance d’avoir une source constante toute l’année. La température de l’eau y est constante tout au long des saisons : quatorze degrés !

Pour s’initier, il est facile avec de nombreux petits sauts, des toboggans et de petits rappels.

Les canyons du Vercors, de Savoie et du Jura

Les canyons du Vercors offrent dès la fonte des glaces un terrain de jeu intéressant pour les chevronnés de canyoning mais aussi les débutants. Le plus célèbre est celui des Ecouges qui offre une partie encaissée haute très technique et une partie basse plus boisée et ludique. Découvrez la page consacrée au canyoning dans le Vercors pour découvrir les autres canyons : Versoud et Furon.

La Savoie est une région aussi privilégiée en termes de canyons. Le canyon de Ternèze et du pont du Diable offrent des parcours idéaux pour la période estivale. Le canyon du Pont du Diable est un des plus impressionnant avec des sauts et des rappels spectaculaires sous des cascades.

Moins réputés, les canyons du Jura offrent, quant à eux, une intimité toute particulière. Peu fréquentés, ils n’en restent pas moins très intéressants à parcourir et de toute beauté.