Le massif du Bugey est un massif préalpin qui se trouve à la frontière de l’Ain et de la Savoie. Ce massif regorge de canyons à découvrir et à parcourir. Dans la commune de Artemare (Ain), vous pourrez découvrir un des plus beaux sites de canyoning du Jura et des Alpes : le canyon du Groin. L’encaissement de ce canyon est important, ainsi vous devrez nager un peu plus longtemps qu’à l’ordinaire, surmonter les marmites, les siphons et vous aurez de nombreux sauts à effectuer.

Un canyon parfait pour le canyoning

Ce canyon est idéal pour les amateurs de canyoning. Il regroupe toutes les difficultés et obstacles qui rendent ce sport si excitant et intéressant.

La lumière particulière de ce canyon, son encaissement important et la multiplicité de ses obstacles en font un lieu exceptionnel pour les amateurs aguerris de canyoning. Vous y vivrez sans nul doute une expérience intense et gorgée d’adrénaline.

Le canyon est très aquatique, il faudra vous assurer d’avoir une combinaison isotherme intégrale et de savoir extrêmement bien nager. Une bonne condition physique est primordiale.

Description du parcours

Le canyon commence par une descente en rappel des petites cascades qui se succèdent. Pour les plus affirmés, on oublie le rappel et on s’élance pour un saut de huit mètres pour atterrir dans une grande vaste d’eau sombre.

La lampe frontale ne sera pas de trop pour la première partie du parcours. En effet, le canyon y est particulièrement encaissé et si le ciel est couvert, il est possible que vous soyez plongés dans la pénombre. Un deuxième saut de huit mètres vous attend, quand vous aurez enchaîné les siphons (passages en apnée dans l’eau sous le rocher) et des portions de nage de plus d’une centaine de mètres.

La dernière cascade vous emporte dans une portion de nage de plus d’une centaine de mètres. L’environnement qui vous entoure est magnifique, les parois y sont abruptes, le canyon y est resserré. Vous êtes au milieu d’un univers enchanté. Perchés à dix mètres au-dessus de l’eau, les troncs d’arbres coincés par les crues violentes du canyon témoignent de la puissance de cette nature indomptée.

Enfin progressivement, vous retrouverez la lumière et la clarté du jour.

C’est parti pour la deuxième partie du canyon. Les cascades et les ressauts s’y enchaînent et il vous faudra descendre en rappel, utiliser les toboggans naturels ou encore sauter pour les surmonter. On finit en beauté par deux sauts de huit et six mètres, ou pour les plus aguerris, d’un saut de douze mètres ou d’un toboggan de douze mètres.

Précautions

Le débit du Groin peut varier très rapidement et ce, même sans changement météorologique. Il est donc obligatoire de vérifier son débit en amont, avant de s’y engager.

Le parcourir avec un guide vous assurera une expertise et la maîtrise du terrain. Le canyon est accessible toute l’année.